Les Chasseurs de Gardères

1-   Présentation

Cette association compte une quarantaine d’adhérents répartis sur les communes de Luquet et de Gardères. Elle est dirigée par un conseil d’administration comprenant 13 membres. Elle dépend de la Fédération Départementale des Chasseurs.

Bureau actuel :

Co-Présidents

Gilles CLAVERIE - Jean PETRISSANS

Trésorier Bernard ROUMAT
Secrétaire Rémi BICHET
Membre Jean-Michel CABARROU
Membre Jean-Dominique PETRISSANS
Membre Charles GARNER
Membre Patrice ROUMAT
Membre Alain BODART
Membre Jean-Bernard DAMBORIENA
Membre Philippe MARAUX
Membre Jacqueline MARAUX
Membre Frédéric MARAUX
Membre Alain BODART
Membre Rémi BICHET

 

Elle a pour but la gestion et le suivi des espèces sauvages. Elle est ainsi garante de l’équilibre agro-sylvo-cynégétique.

L’association intervient, en relation avec la commune, auprès des plantations réalisées lors du réaménagement foncier.

En dernier lieu, le président de l’association est membre du comité de gestion du lac.

 2- Fonctionnement interne

Chaque année, des comptages nocturnes sont réalisés afin d’évaluer les populations d’espèces sédentaires présentes sur le territoire. Ces données nous permettent de fixer le nombre d’animaux à prélever pour éviter des surpopulations qui seraient synonymes de dégâts sur les cultures ou sur la faune domestique. Ces comptages se déroulent en hiver et sont ouverts à tous.

Des comptages diurnes sont aussi organisés essentiellement sur les abords du lac, pour déterminer les quantités de migrateurs qui hivernent sur le site. Ces opérations sont organisées par les techniciens de la Fédération de Chasseurs et les techniciens de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Les données recueillies sont analysées et apportent des renseignements précieux pour comprendre le processus de la migration des oiseaux vivant en milieux humides. Un historique est dressé et nous pouvons d’ores et déjà constater que notre lac est très prisé par des centaines de canards, oies, sarcelles et autres limicoles.

Des espèces se sont très bien adaptées à notre milieu et il est nécessaire de réguler leur population : c’est le cas des « nuisibles ». Leur régulation est l’une des missions importante de l’association. Le renard, le ragondin, les becs droits ( corneillle, pie et geai des chênes ) font partie entre autres, de cette catégorie.

La construction du lac a profondément remodelé le biotope local tant par la construction même du plan d’eau que par le réaménagement foncier consécutif. Nous avons ainsi participé, en parfaite communication avec la Commune, à la mise en place de haies et autres plantations dans le cadre des mesures compensatoires. Régulièrement, une journée d’entretien des plants est organisée. C’est une action importante pour nos enfants et petits-enfants et chacun doit se sentir concerné !

Le développement des espèces sédentaires reste une des tâches les plus compliquées de notre organisation. La production intensive du maïs et la présence massive de prédateurs sont des handicaps pour la reproduction naturelle du petit gibier. Nos efforts sont restés sans résultats probants, mais nous allons remettre en place un programme de réintroduction avec de nouvelles installations dès le printemps prochain.

3- Projets

Outre la continuité de notre activité, l’association souhaite mettre en place, en relation avec les techniciens de la Fédération des Chasseurs, un programme de découverte des différentes espèces présentes sur notre territoire, destiné aux enfants de nos écoles avec pour objectif la protection de notre environnement et la connaissance de notre milieu naturel.

Pour tout renseignement, contacter Gilles CLAVERIE au 05 62 32 59 29 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.